Patrick Baudry

Le site officiel de Patrick Baudry

BLOG

Patrick Baudry évoque : UN HOMME EN ORBITE

posted by on avril 12th, 2012

LE 12 avril 1961, un jeune Soviétique de 27 ans devenait le premier homme dans l’espace, sur fond de rêve et de conquête spatiale. Cinquante ans plus tard, les vols habités n’intéressent plus grand monde.

À ce propos, le spationaute Patrick Baudry en veut beaucoup aux dirigeants européens, qu’il accuse d’avoir tourné le dos à “l’esprit de conquête qui a fait Gagarine et les premiers alunissages ». Le Français, qui a passé sept jours «entre ciel et terre » en 1985, est convaincu que l’homme, «cet animal curieux» posera un jour le pied sur Mars «pour faire avancer la science et faire rêver ». Hélas, regrette l’ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco, «on se contente aujourd’hui de dépenser des sommes folles en tournant autour de la Terre sur quasiment la même orbite que Gagarine ». Un demi-siècle après le prerrùer homme en apesanteur, le rêve spatial a été rattrapé par la gravité. “Pour la plupart des gens, cet épisode, c’est de la préhistoire. Les moins de 50 ans ne peuvent plus dire: “Nous sommes allés dans l’espace”», explique Jacques Arnould. Et pourtant. « Le vol de Gagarine avait ouvert deux types de perspectives, analyse le philosophe du GNES. La plus évidente est celle du franchissement d’une nouvelle frontière. L’autre, moins prévisible, est celle d’un nouveau regard sur la Terre », résumée dans cette phrase de Gagarine en voyant ce qu’aucun autre humain n’avait vu avant lui : ”Je vois la Terre … c’estmagnifique! » La planète bleue a gagné en intérêt, depuis que l’on a réalisé sa fragilité. ll suffisait de prendre un peu de recul… «Mais aujourd’hui, cet intérêt nous est en quelque sorte imposé (par les circonstances environnementales et énergétiques), ce qui fait moins rêver “, relève Jacques Arnould . Pourtant, ” l’homme a besoin de se coltiner avec ses frontières “. Des hommes exploreront-ils de nouveau l’espace ? L’ un des pères de l’astronautique moderne, le Russe Konstantin Tsiolkovski (1857-1935), a eu cette phrase : «La Terre est le berceau de l’humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau. ” Le 12 avril 1961 , un homme a quitté ce berceau, suivi par d’autres. Leurs enfants ne semblent pas prêts à emprunter la même voie.

VINCENT DEFAIT