Patrick Baudry

Le site officiel de Patrick Baudry

BLOG

Enfin de retour!!!!!!!

posted by on mars 27th, 2011

Rassurez-vous tous, nos amis les OVNI n’avaient pas capturé Robert, mais il vous prépare un très beau livre, et, ça, chacun le sait, ça prend un temps fou….
Alors, le voici avec nous pour une petite pause et….une nouvelle petite histoire au sujet de nos amis les OVNI…la dernière en date.
Et, N’oubliez-pas, si vous lui répondez nombreux, je suis sûr qu’il ne résistera pas à bien vite vous raconter la suite !

Alors, Robert, mon ami, je te laisse la parole, mais bien identifiée celle-là!
Ton ami Patrick …..

« DESSINE-MOI UN OVNI !! »

Je m’exécute sous le regard inquisiteur du drôle. J’opte pour une vague forme oblongue. Croquis impitoyablement rejeté par la créature de 10 ans qui sur Cartoon Network sait parfaitement que les extra-terrestres circulent en « Soucoupes Volantes », et pas dans de vagues « formes oblongues ».Et de perdre à ses yeux une crédibilité durement acquise durant 40 années d’expérience du dossier !!
Cette forme de « Soucoupe » est aujourd’hui le cliché symbole du phénomène. La Mamie allumée de « La soupe au chou » décrit au gendarme goguenard la même « Soucoupe » et ne sait pas faire mieux. C’est peu dire que l’imprégnation culturelle est profonde! Cependant le descriptif s’appuie bien sur une réalité comme l’illustre ce cas à forte étrangeté sur lequel j’ai eu à intervenir en 1975.

Trois jeunes femmes, circulant en voiture dans la région de GONDRECOURT, le Château dans la Meuse, aperçoivent, planant au dessus de leur véhicule, un objet qu’elles assimilent à un avion tentant une manœuvre d’atterrissage. La structure effectue un posé furtif en bordure de route pour redécoller aussitôt. Francine BUCHI, ma consoeur de France Trois « Lorraine-Champagne-Ardennes »( la station qui diffusa notre reportage), interroge: « A quoi ressemblait la chose? ». Réponse immédiate de l’une d’elles: « Une Soucoupe Volante !! » Et de préciser, sur l’éventualité de la présence d’un hélicoptère : « …ça ne faisait aucun bruit ! » Ce cas fit l’objet d’une enquête des services de gendarmerie et fut classé par le GEPAN – le groupe d’étude du CNES dans la catégorie « D » désignant les objets volants non IDENTIFIABLES-.

Le directeur de la station de la région de Nancy, ne sachant retenir que la médiocrité informative du terme « Soucoupe Volante » nous confia entre quatre yeux qu’il ne croyait pas un seul instant au récit des dames de GONDRECOURT. La position sociale des témoins – femmes de gendarmes – l’enquête de police, le classement de l’observation par les spécialistes du CNES, n’ébranlèrent en rien son réflexe instinctif de rejet

Les récits s’enrichiront, au fil des décennies d’infos, sur les tailles, les couleurs, les mouvements des OVNI. La commission du CNES, au cours des années 80, a recensé des observations avec traces au sol, d’autres donnants lieux à enregistrements radar. A l’image de la réaction de refus de notre patron, malgré la qualité du travail d’investigation des enquêteurs du CNES, le contenu du dossier depuis plus de 60 ans n’est jamais parvenu à se hisser au niveau du débat scientifique.

« Pouvez- vous dessiner l’objet aperçu ? ». La demande de la part des enquêteurs privés ou officiels est rituelle. Les formes d’OVNI empruntent comme le montrent alors les croquis des témoins, une multitude d’autres aspects que celui de la fameuse « soucoupe », illustrant la difficulté à établir une cohérence pour l’ensemble du dossier. Les dessins s’avèrent d’autant plus précieux qu’ils permettent, avec un questionnement ciblé, de faire remonter des détails enfouis dans la mémoire des témoins. De sorte que, paradoxalement, nous en apprenons plus de ce moyen d’expression que de la photo, dont les capacités infinies de manipulations, de retouches rendent difficile, voire impossible, l’identification du contenu. C’est ce que confirme François LOUANGE – le spécialiste de la photo Spatiale qui intervint au CNES dans de nombreuses études – lors de l’entretien qu’il m’accorde en 201O dans le cadre de l’enquête que je consacre depuis trois ans au déni de la Science envers le Phénomène OVNI.

« Dessine moi un OVNI », comme en a l’intuition mon censeur narquois en culottes courtes, demeurera probablement, et pour longtemps, la seule façon concrète de nous informer sur les manifestations du phénomène et sur l’extraordinaire expérience qu’elle a constituée pour l’observateur.

Je suis, par ailleurs, sûr que le Petit Prince connait tout des insaisissables OVNI. Dommage que Saint-Ex ne lui ait pas demandé d’en dessiner un. Saint-Ex disparu en mission le 31 juillet 1944 au dessus de la Méditerranée ignorait probablement tout d’eux. Quoique… Ne dit-on pas que les pilotes de bombardiers furent les premiers à croiser dans les airs les mystérieux objets volants non identifiés,et ce, comme l’affirment les historiens du Phénomène ?

Ici s’ouvre un autre chapitre de l’énigme…

Robert ROUSSEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>