Patrick Baudry

Le site officiel de Patrick Baudry

» BLOG

BLOG

posted by on janvier 22nd, 2014

BONJOUR A TOUS

Et, Bienvenue dans mon BLOG….

Vous y verrez un peu de tout, car vivre sur cette planète, c’est surtout, et avant tout, pouvoir partager CE QU’ON AIME!

Alors, n’hésitez pas, soyez CURIEUX, prenez, laissez ce que vous aimez, détestez…

Car, j’espère de tout coeur, que vous vous ferez PLAISIR à lire, écouter, regarder, découvrir aussi, l’une ou l’autre de ces rubriques, de ces sujets….

Bonnes découvertes à vous…

Patrick Baudry par Jean-Daniel Lorieux

40 ans que quelques uns de mes camarades ont marché sur la Lune, déjà !!!

Et, je dois dire que la lune a toujours fait partie de mes rêves…

De près ou de loin, elle avait chaque fois quelque chose à voir avec eux.
Elle reste accrochée à nombre de mes vols nocturnes, seul dans l’air, avec elle seule pour témoin. Et, Lorsque j’ étais là-haut, savourant ma chance – hélas unique – de tourner autour de notre Terre, à contempler chaque lever et chaque coucher de soleil que je pouvais, je me disais que la lune restait bien loin de moi malgré ce fabuleux voyage.

Je n’ai jamais pu la toucher que des yeux. Proche, lointaine, plus proche parfois, mais jamais touchée !

Lorsque je pense à elle , aujourd’hui encore, je me dis qu’elle ne se doutait pas que Gene Cernan, Apollo 17, serait le dernier à venir la fouler de ses pas. Car, lorsqu’elle lui a révélé quelques-uns de ses mystères – si grands encore aujourd’hui – je suis sûr qu’elle pensait déjà à son prochain visiteur. Quelques-uns étaient déjà venus la voir, et elle les avait tous beaucoup aimés…

Ils étaient étranges, ces visiteurs qui se disaient américains. Ils avaient même planté leur drapeau sur son sol… Elle ne comprenait d’ailleurs pas bien, elle les croyait terriens ! Mais, qu’importe, elle les trouvait tous terriblement humains ! Et ce prochain visiteur, serait-il russe, chinois, Indien, européeen ? Elle n’en savait rien, mais elle s’en moquait car elle pensait qu’il arrivait et que lui aussi aurait bien d’autres secrets à lui raconter…

Nous avons tous déçu la lune. Elle pleure de nous voir, de là-haut, capables seulement de la regarder, alors que nous lui avions tant promis. Elle reste donc seule, et nous aussi, car nous avons oublié de repartir à la conquête de ce morceau de nous que nous connaissons encore si mal.

Qui peut ainsi aimer quelqu’un sans vouloir le connaître ?

Il nous faut décider de revenir sur la lune et, cette fois, y aller avant qu’elle ne se demande si cette première série de terriens venus la rencontrer n’était pas un rêve. Les hommes qui l’ont foulée, ces 12 amis exceptionnels, lui rendent toujours de vibrants et silencieux hommages.

Que peuvent-ils, eux aussi – même eux – faire d’autre ? Elle fut alors une compagne si accueillante, si bienveillante ! Je veux encore rêver de la Lune. Je sais maintenant que je n’irai jamais la toucher. Alors, je rêve que le prochain lunien d’un jour, puis de plusieurs jours, puis de tant de jours, sera un petit garçon de 2009 –ou une petite fille –, quelle que soit sa nationalité. Je rêve que, ce soir, à l’heure où j’écris cet édito (qu’il lira d’ailleurs peut-être bientôt), ce petit être s’endort en la regardant par sa fenêtre, et qu’il lui promet, dans le secret de son cœur avant que de pouvoir le lui dire, que bientôt, il, ou elle, sera le prochain homme, ou femme, à marcher sur Elle, La LUNE…

Et, je sais que ce futur Petit Prince, ainsi que mes sœurs m’appelaient quand j’étais petit, est là quelque part et qu’ils attendent, tous deux, de se rencontrer. L’attente sera peut-être un peu longue, les batailles peut-être un peu rudes, (quelles batailles sont faciles ?).
Mais, ce jour là, nous serons tous à regarder ce nouveau petit Neil devenu grand et, en même temps, par la fenêtre, celle qui ne sera plus jamais seule, puisque l’on viendra l’habiter et l’admirer, juste d’un peu plus près, juste comme nous n’aurions jamais dû cesser de le faire, juste….comme j’aurais tant aimé pouvoir le faire.

Je fais ce site pour cet enfant que je ne connais pas et pour tous les autres qui ont raison de rêver comme lui. Je fais ce rêve pour eux et je l’écris pour vous afin que vous les aidiez un peu.

Et, j’espère que vous avez rêvé un peu, vous aussi, avec moi… Les rêves ont toujours été mon plus beau moteur et mon plus sûr chemin vers la réussite. Je vous souhaite de beaucoup rêver dans ces pages et j’espère que vous viendrez quelques fois me dire quelque chose des vôtres.

A vous tous, bon vol entre les pages de ma vie !

Patrick Baudry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>